MASERATI

Filtrer
arrow_drop_down
Promotion
MASERATI Spyder GT
MASERATI Ghibli S Q4 3.0 GranSport
MASERATI Levante S 3.0 V6
MASERATI Ghibli 3.0 V6 GranLusso
MASERATI Ghibli 3.0 V6
MASERATI Ghibli S Q4 3.0V6 GranSpo
MASERATI Quattroporte 3.0 S Q4 GrL
MASERATI Ghibli S Q4 3.0 V6
MASERATI Ghibli 3.0 V6
MASERATI Ghibli S 3.0 V6 GranSport
MASERATI Levante 3.0 V6
Maserati Levante 3.0 V6 GranSport Automatica
MASERATI Levante S 3.0V6 GranLusso
MASERATI GHIBLI 3.0 V6 S Q4
MASERATI GHIBLI 3.0 V6 S Q4
MASERATI Levante S 3.0 V6 GranSport Automatica
MASERATI Levante D 3.0 V6 Automatica
MASERATI LEVANTE 3.0 V6 S GranSport
MASERATI GHIBLI 3.0 V6 S GranSport Q4
MASERATI Levante S 3.0 V6
MASERATI Levante 3.0 V6 GranSport Automatica
MASERATI Quattroporte 3.0 S Q4 GrL
MASERATI Ghibli S Q4 3.0 V6 GranLusso Automatica
MASERATI LEVANTE 3.0 V6 S
MASERATI LEVANTE 3.0 V6 S
MASERATI Levante S 3.0 V6 Automatica
MASERATI Levante S 3.0 V6 GranSport Automatica
MASERATI Levante S 3.0 V6 Automatica
Nouveau
MASERATI Ghibli S 3.0 V6
MASERATI Ghibli S Q4 3.0 GranSport
Nouveau
MASERATI Levante S 3.0V6 GranSport

Acheter une voiture MASERATI d'occasion ou neuve en ligne sur autoricardo.ch

Maserati est un constructeur automobile italien spécialisé dans les voitures de course et de sport. La marque a été fondée par Alfieri Maserati en 1914 à Bologne, avec l'aide de ses frères.

En effet, six frères ont été impliqués dans ce projet, dont Mario, qui a dessiné le symbole de la marque: un trident. En 1926, Maserati lance sa première voiture de course: la Tipo 26. Produite sur la base de la Diatto, la Tipo 26 devient très rapidement un redoutable concurrent des voitures Bugatti. Par ailleurs, la Tipo 26 a remporté la course de Targa Florio en 1926. Alfieri Maserati décède en 1932; la marque perd à la fois son créateur mais également son ingénieur. Trois frères reprennent la firme, Bindo, Ernesto et Ettore, respectivement aux postes de directeur général, directeur technique et responsable financier. Les frères Maserati vendent leurs parts à la famille Orsi en 1937. Originaire de la région de Modène, Adolfo Orsi est un industriel féru de course automobile. Il signe un contrat d'une durée de 10 ans avec la famille Maserati.

En 1939 et 1940, Maserati participe à des courses aux États-Unis. La Maserati Tipo 8CTF, pilotée par Wilbur Shaw a remporté deux fois la course des très populaires 500 miles d'Indianapolis ainsi que la course des Pikes Peak. C'est la première fois depuis 20 ans qu'une voiture européenne remporte ces trophées. Pendant la guerre, en 1940, Maserati déménage à Modène et doit participer à l'effort militaire. L'entreprise se convertit dans la fabrication de bougies et de batteries. Une fois la guerre finie, Maserati reprend la construction de voitures de courses. L'ingénieur Alberto Massimino rejoint l'équipe de la marque. Dans les années 50, Maserati retrouve la gloire dans les courses notamment grâce au pilote Juan Manuel Fangio au volant de la Maserati A6GCM. Ces succès se poursuivent jusqu'en 1957 avec la Maserati 250F. 1946 marque l'arrivée des premières voitures sportives destinées à la route. Le premier modèle est présenté au salon de Genève est la A6 1500. Elle a été produite à environ 150 exemplaires. En 1957 la première Maserati de route, la 3500 GT, est construite sur ligne de production. C'est la période où la marque décide d'appeler chaque modèle du nom d'un vent: Bora, Mistral, Merak, etc. En 1963, la première Quattroporte (quatre portes) fait son apparition. Dessinée par Pietro Frua, elle représente à l'époque la berline la plus rapide au monde, grâce à son moteur de 4.2 litres.

Maserati présente son modèle Ghibli en 1966. Avec son moteur de 4.7 litres, elle devient directement une concurrente de Lamborghini Miura et de la Ferrari Daytona. Plus tard, la Ghibli sera déclinée en une version spyder ainsi qu'une version 4.9 litres. Malgré son prix très élevé, la Ghibli fut un grand succès pour la marque.

Malgré ses succès, la marque rencontre des difficultés financières et devient une filiale de Citroën. Trois nouveaux modèles sont mis sur le marché: la Bora, la Merak et la Khamsin.

En 1975, Maserati est délaissée par Citroën qui a fait faillite. La marque tombe sous la houlette du GEPI, un service d'état destiné à relancer les entreprises en difficultés. C'est ensuite Alejandro de Tomaso qui reprend la marque italienne, pour un prix très modeste. Il produit la berline Biturbo et toutes ses déclinaisons: la Biturbo Spider, la Karif, la Maserati Racing ainsi que la Barchetta.

Dès lors, de nombreux modèles ont vu le jour, c'est le cas des nouvelles générations de Quattroporte ainsi que ses déclinaisons (Quattroporte Executive GT, Quattroporte Sport GT, Quattroporte S, etc).

  • En 1983, le constructeur américain Chrysler vient à la rencontre de Maserati. De cette collaboration sort la Chrysler TC (Touring Convertible) dont le moteur a été préparé par Maserati. Après avoir investit 35 millions de dollars dans la marque, le président Chrysler décide de se retirer à cause de problèmes de gestion. Alejandro De Tomaso choisit également de vendre ses parts de l'entreprise.
  • En 1987, Maserati est rachetée par Fiat. Sous sa direction, la marque produira notamment la Quattroporte Evoluzione. La version Evoluzione de la Quattroporte est un signe de la reprise par Fiat.